De sang et d'Argent. ( Partie 1 )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De sang et d'Argent. ( Partie 1 )

Message par "Jack" le Sam 3 Juin - 17:33

Nous sommes a la frontière de tanaris et d'Uldum,  la lune venant prendre doucement le pas sur le soleil alors que face a cette porte massive et encore scellée a cette époque se tiennent deux hommes, Mariel le jeune homme naïf et un peu simplet qu'il était a cette époque la tête encore pleins des dictâtes qui sont propres aux jeunes pieux qui prennent la voie des lumineux, l'autre est un brune au visage fermé arborant deux yeux aux couleurs peu communes, deux yeux dorés qui fixent l'océan de sable qu'ils viennent de mettre plusieurs heures a traverser, après une courte discussions ils se mettent d'accord sur un début d’ascension de la montagne, et de trouver un coin où camper lors de celle-ci, le brun avançant alors droit vers la roche pour commencer a grimper, bien vite suivis par le jeune paladin qui semble plus passionné par cette immense porte gravée de runes et de signes plus vieux que toutes sa lignée que par le présent, il suit et au bout d'une bonne heure de montée, en sueur et exténués ils atteignent un escarpement qui forme une alcôve naturelle dans la pierre, leur offrant une position favorable au repos "Depuis combien de temps marchons nous ?" Souffle alors Mariel tandis qu'il reprends calmement son souffle se posant contre la parois de pierre "Dix jours, huit si on ne compte les campements." Réponds alors le brun a peine essoufflé, pourtant il n'est pas bien musclé et pas plus grand qu'un demi-nain, il pose son sac au sol et en tire quatre buches qu'il pose en équilibre les une contre les autres au centre de l’alcôve, il tire par la suite de son sac une sorte de mousse et la glisse au centre du feu, le genre de mousse qui se récupère sur les arbres morts une fois bien sec, il n'auras plus qua tirer sa dague et un vieux morceau de silex qu'il écrasé contre celle-ci, les premières étincelles suffiront alors a embraser le tout pendant qu'il range son barda "Je ne suis là que pour vous faire traverser, une fois la bas vous serez seul." Dit alors le brun en partant s'asseoir a l'opposé de l'homme a la crinière d'albâtre "Je le sais, je vous ai déjà payer, et je n'ai rien de plus a vous offrir alors je continuerais seul." Après ces derniers mots, c'est dans le silence que ce passeras le reste de la nuit, les deux hommes ayant si peu en commun qu'il est difficile pour l'un comme pour l'autre d'engager une discussion constructive, les yeux dorés fixés dans le vague l'homme brun n’étant guère plus vieux que le paladin ne porte qu'un gilet, révélant pléthore de tatouages sur ses bras et son torse parmi eux une dague sur l'avant bras droit enroulée d'un serpent qui vient en gober la lame, Mariel ne dormiras que peu, partant seul au lever du soleil après de rapides explications du baroudeur qui lui auras laisser des vivres et une paire de lunettes usées "Qu'elle vous accompagne." souffle alors Mariel par habitude "J'espère qu'elle est bien accrochée si elle compte le faire." lui rétorque alors le brun d'un air patibulaire avant de prendre lui le chemin du retour au travers du désert qu'il semble connaître comme sa poche, c'est ainsi que les deux compagnons de fortune prirent des chemins différents et que jamais depuis leur route ne s'est recroisée.

A l'aube de son deuxième jour de voyage en solitaire, Mariel découvrit alors les étendues sauvages et désertiques d'Uldum, cette terre ancestrale qui regorge de bien des secrets qui même de nos jours restent impénétrables, il ferras route sa carte a la main et sa paire de lunettes sur le nez pour parer aux nombreuses tempêtes qu'il rencontre, il cherche un endroit précis visiblement et il y file droit, c'est dans la nuit du second jour de marche qu'il se retrouveras face a un vieux temple caché au flanc d'une colline qui sur la quelle trône un temple aux pierres si blanches qu'en plein jour sa vision doit être désagréable, mais a cette heure ci avec le déclin du jour sa vision est supportable, la façons unique dont la pierre qui n'est autre que celle de therazane est travaillée rappel inexorablement les temps anciens ou cet empire était glorieux si il ne l'est plus, c'est par un système d'ascenseur aussi vieux qu'ingénieux qu'il en atteint les marches du temple qui se dresse face a lui, Mariel avance d'un pas incertains, il n'as qu'une vague idée de ce qui se trouve a l'intérieur, ce qu'il cherche n'est autre qu'un artéfact façonné par les terrestre, selon certains une source de magie si puissante qu'elle pourrait en être dangereuse, certains parlent d'un collier d'autres d'un bracelet mais tous s'accordent a dire que cet objet n'as rien d'une simple parure, et le jeune paladin le sait face a lui se tiennent deux grandes statues disposées de chaque côtés de la porte de pierre blanche, des statues d'hommes a têtes d'oiseau, il ne sait qui ils sont, jusque là il as éviter les villes et leur potentiels habitants, en entrant dans le temple il se rends compte qu'ici le calme est plat, rien ne perturbe le silence presque mortuaire de l'endroit hormis les pas résonnant du paladin en bottes de plaques, l'intérieur est décoré des mêmes statues a la différences que certaines sont armés de lances et sembles presque vivantes, a tel point que Mariel s'en approche venant glisser ses doigts sur la pierre pour s'assurer qu'ils ne le sont pas,  c'est les doigts tremblants qu'il fait quelque pas en arrière pour balayer le reste du temple du regard, il soupire et s'approche d'une grande arche qui surplombe des escaliers menant aux entrailles du temple, et au moment ou il pose son pied sur la première marche, celle ci s'enfonce de quelques centimètres et le temps qu'il tourne la tête ces statues aux airs si vivantes se sont animées dans des craquements audible et répugnant, l'une d'elle le charge et avant qu'elle n'ait eu le temps de passer l'arche il s'enfonce dans le temple, le cœur battant il pose son pied sur la cinquième marche qui elle aussi s'enfonce mais pour laisser une lourde grille se relâcher devant devant la statue mouvante qui menaçait de le couper en deux, condamnant dans le même temps la seule issue dont il as connaissance a ce temple, sans même réfléchir il s'y enfonce s'arrêtant au bas des escaliers en sueur et essoufflé comme jamais, il as peur terriblement peur, non pas de ces créatures ou de ce temple mais de l’inconnu qui s'offre a lui dans cette situation mais il est terriblement excité par tout ça dans le même temps, cette bouffée d'adrénaline ce sentiment de grande impuissance et d'infériorité face a cet puissance ancienne, il ne comprends pas et c'est ce qui le pousse a s'enfoncer encore plus dans ce temple, il se retrouve alors dans une salle aux allures bien trop avancée pour lui, cette architecture typique aux temples de cette région qu'il ne connait que trop peu encore, et c'est émerveillé qu'il avance calmement d'un pas tout de même mal assuré vers son centre, là installé sur un piédestal d'as peu près un mètre ce gantelet qu'il porte aujourd'hui, une pièce d'ingénieur qui dépasse nombre des technologies a la disposition des humains ou des gnomes, fabriqué a partir d'un alliage de bronze et d'argent il en prends une couleur légèrement jaunâtre presque dorée et au centre de sa paume se trouve un cristal bleu qui semble être une sorte de catalyseur, il s'en approche, fasciné par le travail de cette pièce sans oser la toucher pour le moment,  il en fait le tour, l'examinant sous toutes les coutures, l'objet est recouvert de fines gravures et de runes dont il ne saisit pas le sens mais il s'aventure enfin a le toucher du bout de ses doigts tremblants qui entrent contact avec cet alliage si particulier, il inspire puis ferme les yeux et rien ne se passe, tout reste silencieux comme a l'origine il n'entends même plus la créature frapper sur la lourde grille qui les sépares et soupire longuement il le prends finalement, a deux mains tant il est lourd et l'examine, il comprends alors que c'est un outil aussi puissant qu'ancien qui devait servir aux mineurs terrestres les plus expérimentés, mais pour quoi ? Le mystère reste entier, il glisse l'objet dans son sac et avise les alentours, cherchant a découvrir une sortie ou le moindre indice qui pourrait lui permettre de comprendre comment créer un échappatoire a ce temple qui semble être sa nouvelle prison, et c'est deux jours durant qu'il cherche, fouillant les coins et les recoins a en flirter passivement avec la folie, la faim le tiraillant tout comme la soif, il se sent déjà condamné il ne voit plus de solutions, il ne comprends pas et s'affale lourdement au sol, jetant son sac contre le mur il grogne et soupire puis plonge sa tête dans ses bras, et c'est le gant qu'il verras, poser la sur le sol juste entre ses jambes comme l'appelant et il réalise, c'est peut-être ça la clé il le saisit et sans réfléchir, pousser par les tiraillements de la faim il l'enfile dans un cliquetis métallique avant de hurler a poumons ouvert, le temps d'enfoncer ses doigts dans le fond du gantelet que des lamelles d'argent lui ont entailler la peau, la harponnant en vibrant dans sa chaire la douleur est terrible et il manque d'en perdre connaissance, il finit au sol, les bras en croix et haletant en fixant le plafond d'un air vide, s'endormant trop accablé par la faim et le sommeil.
avatar
"Jack"

Messages : 3
Date d'inscription : 27/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum